Pourquoi Capturer et Stériliser ?

Campagne de stérilisation en cours au village de ClansDu chat errant au chat libre:  des années de combats

Odeurs d’urines, miaulements en période de fécondité, pullulement, développement d’épizooties... les griefs contre les chats errants sont nombreux.  Avant le 6 janvier 1999, le Code Rural prônait l’euthanasie, oubliant que nos amis jouent un rôle de filtre contre certains nuisibles - souris et rats - qui représentent un risque sanitaire bien plus grave.
Odeurs d’urines, miaulements en période de fécondité, pullulement, développement d’épizooties... les griefs contre les chats errants sont nombreux.  Avant le 6 janvier 1999, le Code Rural prônait l’euthanasie, oubliant que nos amis jouent un rôle de filtre contre certains nuisibles - souris et rats - qui représentent un risque sanitaire bien plus grave.

L’objectif de la Fondation 30 Millions d’amis est de démontrer que le problème de la surpopulation des chats errants peut être résolu grâce à la stérilisation.  Cette démarche est née du constat que l’euthanasie ou le déplacement des colonies de chats est inefficace contre le pullulement.

D’une part, la stérilisation stabilise automatiquement la population qui continue de jouer son rôle de filtre contre les nuisibles (rats, souris,...) et d’autre part, elle enraye le problème des odeurs et des miaulements.

Une première bataille juridique gagnée en janvier 1999

Chats errants inspectant un des piègesL’article 8 de la loi 99-5 a enfin reconnu le travail qu’effectuent les associations de protection des chats dits “libres”et légalisent leur action comme substitut à l’euthanasie.  Cette pratique, respectant la sensibilité des français devant la vie des animaux de compagnie les plus malheureux, est donc aussi efficace que populaire.

(article visible sur le site web 30 Millions d’Amis’)

 

 

 



You are here: Home Pourquoi capturer et stériliser ?

ASBL (loi 1901)

Les Chats du Mercantour (N° 0062027452) est une association à but non lucratif (loi 1901), enregistrée à la préfecture des Alpes Maritimes le 24 octobre 2006.